Zorro inoubliable série de Walt Disney !!!!!!

 

Suite à la demande de son père, Don Diego de la Vega quitte l’Espagne, où il faisait ses études, pour revenir vivre en Californie. Il ne faudra pas longtemps à ce gentilhomme pour comprendre la tyrannie exercée par le commandant du cuartel, le Capitaine Monasterio, sur les « peones ». Préférant agir sous couvert, Don Diego de la Vega porte le masque de Zorro pour sauver la veuve et l’orphelin. À ses trousses, le maladroit Sergent Garcia court après la récompense promise pour son arrestation. Le vengeur masqué est secondé par Bernardo, un muet pas vraiment sourd. Sur sa monture, le fidèle Tornado, le renard rusé fait la loi !

6705-264x300

Zorro est une série télévisée américaine, en 78 épisodes de 25 minutes et 4 épisodes de 60 minutes, créée d’après le personnage éponyme de Johnston McCulley dans Le Fléau de Capistrano, produite par les studios Disney et diffusée entre le 10 octobre 1957 et le 2 avril 1961 sur ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 7 janvier 1965 sur la première chaîne de l’ORTF. Rediffusion dès le 26 janvier 1985 dans Le Disney Channel sur FR3. Puis à partir du 7 janvier 1996 dans sa version colorisée dans Le Disney Club sur TF1, en décembre 1998 sur M6. Et enfin à partir du 29 juin 2008 sur France 3.

wdt-zorro2-P3-300x217

Guy Williams inoubliable Zorro

C’est à l’âge de 33 ans que Guy Williams est choisi par Walt Disney pour incarner ce héros masqué. En 1958, le « papa » de Mickey rachète les droits de Zorro. Il cherche alors un jeune premier, digne de succéder àDouglas Fairbanks et à Tyrone Power. Parmi une cinquantaine de candidats se trouve Guy. Il sort du lot. La raison ? Son 1,90m. L’homme correspond parfaitement au personnage grâce à sa haute taille. Mais aussi grâce à sa maîtrise de l’escrime. Sport qu’il a appris à la suite d’un accident.

Disney a mis 6 mois à se décider

Un drame a failli lui couter sa carrière et même sa vie. A peine installé à Hollywood, ce natif de New York a fait une terrible chute de cheval. On l’a même cru mort pendant quelques minutes. Il a survécu. Plâtré pendant huit mois, il perd un contrat. Mais c’est pour mieux revenir avec Zorro, puisqu’il en profite pour se mettre à l’escrime.

S’il semble correspondre au profil recherché, Disney mettra tout de même six mois à se décider. « Je retournais périodiquement aux studios pour de nouveaux tests. Mon avantage c’est que je me suis tout de suite bien entendu avec Norman Foster, qui devait réaliser toute la série. De tout le studio, Norman Foster était le seul à tenir tête à Walt Disney« , confiait l’acteur à Télé 7 Jours.

« J’ai été blessé deux fois à coups d’épée »

Grâce à son expérience, ce père de deux enfants faisait ses cascades lui-même : « On faisait ça avec de vraies pointes, sans mouche au bout, affirme-t-il fièrement. Tout se faisait dans les règles. Le vendredi c’était le jour des combats. Comme ça en cas de pépin, j’avais quelques jours pour, soit récupérer, soit me recoudre. Parce qu’il arrivait toujours des petits accrocs. J’ai été amoché une fois au menton et une fois à l’aine« .

Et d’avouer : « La seule fois où on a failli avoir un pépin grave, c’est quand un acteur nommé Anthony Carusoa insisté pour ne pas être doublé. Les conditions étaient mauvaises, sur des rochers glissants avec les bottes et tout ça. On était au ranch de Calabassas dans la vallée, j’ai failli lui faire sauter l’œil, je l’ai un peu esquinté au coin. Rien de grave heureusement, mais ça nous a bien servi de leçon« .

29942320_p-240x300


Henri Calvin  magnifique sergent Garcia

55478c9a65aac2b3792ebdb1cb635c3a

Tout le monde connaît Henri Calvin, sa moindre mimique, son air pataud, son rire gêné, sa naïveté, sa bêtise. Mais personne ne sait qui c’est ! En fait, il a tellement bien incarné son personnage-fétiche, qu’il est devenu à jamais, le légendaire sergent Garcia. Oui, Demetrio Lopez Garcia, le gros sergent de la garnison de Monterey, partageant son existence entre la cantina, et de poussives poursuites derrière le renard masqué.

Un critique a dit une fois que Garcia avait« l’air de partir dans trois directions en même temps ». Magnifique description du jeu cabotin et unique d’Henry Calvin ! Homme d’un seul rôle, il a créé un personnage d’une incroyable richesse, une sorte d’Oliver Hardy mal rasé et au cheveu gras, dans ce « ZORRO » à la longévité proprement extraordinaire. D’ailleurs, sa relation avec le caporal abruti qui le suit partout, n’est pas loin d’être un clin d’œil au tandem Laurel & Hardy.

On a sporadiquement revu Calvin dans des épisodes de « MANNIX » ou « DES AGENTS TRÈS SPÉCIAUX » (en moine, sur la photo), et au cinéma dans un petit rôle de paysan à bord de « LA NEF DES FOUS », mais force est de constater, que 35 ans après sa mort, Henry Calvin est bel et bien oublié de tous, alors que son alter-ego le sergent Garcia, n’a pas fini de ravir des générations de bambins. Étrange destinée…

HENRY-CALVIN-1--300x184

Dans cette vidéo on peut voir henri calvin et Dick van Dyke se livrant avec talent à une imitation de Laurel et Hardy

Malgré la popularité de la série auprès du public, Zorro a été victime d’une querelle judiciaire entre les Studios Disney et ABC. Quatre téléfilms d’une heure ont été diffusés lors de la saison 1960/1961, Le Bandit, Adios El Cuchilo, A quand le mariage ? et Une vieille connaissance, considérée parfois comme une saison 3.

Après avoir fait chavirer des millions de cœurs, l’acteur Guy Williams a ensuite embarqué pour les étoiles dans la production d’Irwin Allen, Perdus dans l’espace, dans le rôle du Professeur John Robinson.

 Tournée en noir et blanc, la série a ensuite été colorisée à partir de 1992.

 Au début des années 90, une nouvelle série, Les Nouvelles aventures de Zorro, a été lancée sur ABC Family. Elle compte 88 épisodes, avec Duncan Regehr (V, le visiteurs) dans le rôle-titre.

eaabedca32cd7905967e2b4deb2346cf-300x203


 Le générique de Zorro est resté dans toutes les mémoires. En voici les paroles : « Un cavalier, qui surgit hors de la nuit, court vers l’aventure au galop. Son nom, il le signe à la pointe de l’épée. D’un Z qui veut dire Zorro. Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi. Zorro, Zorro, vainqueur, tu l’es à chaque fois… ». Il est signé George Bruns et Norman Foster. En 1985, Douchka en a chanté une version modernisée.


Henri et Guy sont restés amis bien après la série les deux hommes s’appréciaient beaucoup et se revoyaient avec beaucoup de plaisir

a3b68eeadc7cfff9919e0d126854bd38-300x221


SignOfZorro-1960-BuenaVista-half-1-1024x811

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *